Protocole sanitaire de reprise

1-Pour quels pratiquants ?

Tous les pratiquant.e.s mineurs de tous niveaux (hors secteur professionnel et haute performance), les pratiquant.e.s d’animation ou d’activités de Basket (Mini-Basket, Basket Santé, …), encadrant.e.s et intervenant.e.s.

La pratique doit se faire dans le cadre du respect du couvre feu (19h-6h) et dans la limite des 10 km.

2-Lieux de pratique

 Les publics mineurs et majeurs ne peuvent dorénavant plus exercer d’activités physiques et
sportives encadrées, individuelles ou collectives dans les établissements sportifs couverts
(ERP de type X).
 Ils sont autorisés à pratiquer une activité physique et sportive de manière auto-organisée
ou encadrée par une association, sans contact, dans tous les établissements sportifs de
plein air qui restent ouverts et dans l’espace public, en respectant les horaires du couvre-feu (19h-6h) :
o Dans l’espace public :
 Pour la pratique auto-organisée :
 Public mineur : groupe de 6 personnes ;
 Public majeur : groupe de 6 personnes du même foyer ;
 Pour la pratique encadrée sans contact :
 Public mineur : sans limitation du nombre de participant ;
 Public majeur : limite de 6 personnes, encadrement inclus ;
o Dans les équipements sportifs de plein air (ERP de type PA), dans le respect des
protocoles sanitaires(distanciation physique obligatoire)sans limitation de nombre.
o Dans ces ERP de plein air, si l’activité est encadrée, le seuil des 6 personnes ne
s’applique pas.
La fréquentation des établissements recevant du public couverts, type gymnase :
o Est interdite pour les mineurs et les majeurs ;
o Est ouverte pour les personnes munies d’une prescription médicale ou présentant
un handicap reconnu par la maison départementale des personnes handicapées et
les autres publics prioritaires (sportifs professionnels et de haut-niveau).

3-Conditions de pratique

Distanciation : La règle des deux mètres entre pratiquants s’impose tout au long de la pratique
(à l’exception des sportifs professionnels et de haut-niveau).
 La pratique sportive ne sera plus limitée ni en durée ni en périmètre mais devra s’effectuer dans le respect des horaires du couvre-feu (retour à domicile au plus tard à 18h).
 La reprise des activités est strictement limitée à l’entraînement individuel et collectif et la pratique doit s’effectuer sans contact.
 Les compétitions (championnats, coupes, matchs amicaux) sont suspendues jusqu’à nouvel ordre afin d’éviter les brassages de population et les risques de contamination.
 Le port du masque est obligatoire pour toute personne âgée de plus de 11 ans ne pratiquant pas une activité physique, y compris les encadrants et intervenants. Le masque devra être remis par le pratiquant avant et à la fin de la pratique et pendant tout déplacement.

4-accueil des pratiquants

Les encadrants sont tenus :
 D’organiser des activités sportives adaptées qui évitent le brassage entre les participants ;
 De composer des groupes homogènes à effectifs réduits avec des créneaux horaires
dédiés.
L’organisateur doit également, en lien avec le propriétaire de l’équipement :
 Mettre en œuvre et assurer la bonne application du présent protocole ;
 Fixer un nombre total de mineurs pouvant être accueilli lors de chaque session de groupe ;
 Prévoir des entrées et sorties différentes et des flux de signalisation pour éviter au
maximum le croisement des personnes ;
 Etre équipés de thermomètres ;
 Informer les représentants légaux des modalités de reprise de l’activité.
Pour les espaces clos mis à disposition (hors ERP couverts), l’organisateur et le propriétaire de l’équipement élaborent la mise en place de plans de fréquentation, d’aération et de nettoyage de l’espace.
Les vestiaires collectifs sont fermés, sauf pour les sportifs appartenant aux publics prioritaires.

5-accueil du public

L’accueil du public, autre que les mineurs et les personnes strictement nécessaires au déroulement de l’activité, au sein de l’établissement recevant du public n’est pas permis. Sauf nécessité impérieuse, les responsables légaux ne doivent pas être admis sur les lieux de pratique. En cas d’accès exceptionnel, ils doivent être munis de masques, respecter une distanciation physique d’au moins un mètre et procéder à un lavage des mains à l’entrée

6-suivi des pratiquants

Pour rappel, les tests PCR et antigéniques sont réalisables sans ordonnance ou prescription
médicale et sont pris en charge intégralement par l’assurance-maladie pour toute personne qui en
fait la demande.
Autodiagnostic
– Les mineurs et/ou leurs représentants légaux sont invités à vérifier leur température
avant de se rendre dans l’établissement sportif et à ne pas se déplacer dans le cas d’une
fièvre supérieure à 38° ;
– Les encadrants en lien avec le manager Covid-19 devront refuser l’accès aux personnes
présentant certains de ces symptômes :
o Fièvre,
o Frissons, sensation de chaud/froid,
o Toux,
o Douleur ou gène à la gorge,
o Difficulté respiratoire au repos ou essoufflement anormal à l’effort,
o Douleur ou gène thoracique,
o Orteils ou doigts violacés type engelure,
o Diarrhée,
o Maux de tête,
o Courbatures généralisées,
o Fatigue majeure,
o Perte de gout ou de l’odorat,
o Élévation de la fréquence cardiaque de repos,
o Autres : …
Surveillance des pratiquants
L’organisateur et le manager COVID doivent :
– Sous réserve de leur accord, tenir un listing des personnes présentes sur chaque temps de
pratique, permettant de les identifier et permettre, le cas échéant, aux Agences Régionales de Santé de prévenir les personnes ayant potentiellement été en contact avec une personne contaminée ;
– Inviter les enfants qui possèdent un téléphone portable à télécharger l’application
TousAntiCovid et encourager l’activation de l’application lors de l’entrée dans
l’établissement ;

Conduite à tenir en cas de personne diagnostiquée positive au Covid-19
 La personne diagnostiquée positive est contactée par l’ARS (Agence Régionale de Santé) ou par le CPAM (Caisse Primaire d’Assurance Maladie) à des fins de déclenchement de la
procédure de recensement des cas contacts à risques. Elle doit informer le référent Covid
ou le représentant de son club de sa positivité.
 L’organisateur doit informer les membres ou les parents du groupe concerné par le cas
positif afin qu’ils soient vigilants à de potentiels symptômes et les encourager à pratiquer un dépistage.
 La personne testée positive est isolée jusqu’à guérison complète et/ou de celle de tout son foyer ou pendant une période de 10 jours.
 Les cas contacts à risques sont contactés par les enquêteurs sanitaires de l’Assurance Maladie pour organiser leur prise en charge rapide :
– Concernant le test virologique (RT-PCR) :
o Le test est immédiat pour les personnes qui vivent avec la personne testée positive,
o Le test doit être fait dans les jours suivant le dernier contact avec la personne testée positive ;
– Concernant les mesures d’isolement :
o Les enquêteurs vont demander aux personnes de rester isolées pendant 7 jours,
de porter un masque en présence d’autres personnes et de surveiller leur état de
santé jusqu’au résultat du test :
 Si le test est positif : isolement strict et port d’un masque jusqu’à la
guérison complète ou celle de toutes les personnes du foyer, pendant 10 jours.
 Si le test est négatif : l’isolement se termine, sauf si l’Assurance Maladie à
donner d’autres recommandations à suivre.
 La personne contact à risque est une personne qui, en l’absence de mesures de protection efficaces pendant toute la durée du contact (= sans masque) :
– A partagé le même lieu de vie que le cas confirmé ou probable ;
– A eu un contact direct avec un cas, en face à face, à moins d’1 mètre, quelle que soit la
durée (exemple conversation, repas, flirt, accolades, embrassades). En revanche, des personnes croisées dans l’espace public de manière fugace ne sont pas considérées
comme des personnes contacts à risque ;
– A prodigué ou reçu des actes d’hygiène ou de soins ;
– A partagé un espace confiné (bureau ou salle de réunion, véhicule personnel…) pendant
au moins 15 minutes avec un cas, ou étant resté en face à face avec un cas durant plusieurs épisodes de toux ou d’éternuement.

7-Manager et référents Covid-19

Jusqu’à nouvel ordre, chaque structure fédérale affiliée doit désigner au minimum un
Manager COVID-19 connu de tous les encadrants.
Ses missions sont les suivantes :
– Organiser et coordonner les mesures d’hygiène, y compris le protocole d’hygiène du
matériel ;
– Collecter les différents listings établis lors de la pratique ;
– Vérifier que la signalisation pour les déplacements sur le site respecte les directives
sanitaires ;
– Rappeler l’ensemble des préconisations sanitaires dans l’enceinte sportive ;
– Celui-ci peut être appelé par les encadrants pour des informations concernant la santé de ses pratiquants, pour le contenu d’une séance.
Le Manager COVID-19 ne pouvant être présent sur tous les entrainements ou tous les temps/lieux de pratiques des structures, il a toute latitude pour organiser l’action de « Référents COVID-19 » qui peuvent assurer leurs missions sur un lieu et un laps de temps donné. Le Référent COVID 19 intervient sous la responsabilité/coordination du Manager COVID-19.

Vous avez aimé cet article ?

Partager sur facebook
Partagez sur Facebook
Partager sur twitter
Partagez sur Twitter
Partager sur email
Partagez par mail
Partager sur print
Imprimez l'article

Laissez votre comentaire

×
×

Panier

X